vendredi 2 avril 2010

Un nom sans renom

Pour le vingtième anniversaire du collège de Vonnas, proposition avait été faite de baptiser enfin notre établissement. Dès septembre une consultation "démocratique" avait été lancée auprès des élèves, des parents d'élèves et du personnel, tandis que le conseil municipal, désireux d'honorer quelques célébrités locales, faisait de son côté trois propositions de noms, dont celui de M. Paul Chapeland, ancien maire. A l'issue de plusieurs semaines de consultations, trois propositions sont sorties du chapeau : collège du Renon - petit cours d'eau passant à proximité, option consensuelle - collège de la colombe - proposition d'élèves pacifistes - et collège de Vonnas -option conservatrice. Appelé à se prononcer, le conseil d'administration accordait en novembre dernier ses faveurs au collège du Renon, avec une majorité de dix voix, devant collège de la colombe (7 voix) et collège de Vonnas (3 voix). Et voilà que, interrogé par la direction de l'éducation du Conseil général sur le résultat de cette consultation interne, le conseil municipal, dans sa délibération du 1er mars dernier, dans un bel élan de déni de démocratie, "PROPOSE de retenir la proposition N°3 collège de Vonnas mais DÉSIRE maintenir la proposition faite avec le nom de Paul Chapeland pour la dénomination du collège de Vonnas". Où comment tenter d'imposer coûte que coûte une proposition qui n'avait suscité aucun enthousiasme dans une communauté scolaire dont la majorité des membres ignore tout ou presque de l'oeuvre du glorieux édile. Allez donc dans de telles conditions expliquer désormais aux élèves ce qu'est une consultation démocratique... nom de nom. On pourra toujours retenter le coup pour le trentième anniversaire.

1 commentaire:

Collège a dit…

Chers parents, chers collègues

Une action forte et fédératrice a retenu notre attention:

Le collège l'Estaque de Marseille n'a pas attendu la rentrée scolaire, un mouvement de masse ou une coordination externe pour se mobiliser à une échelle inter académique:

leur caravane itinérante composée d'une voiture et d'un camping car, remonte la France en direction de Paris.

Leurs buts:

- sensibiliser l'opinion à la casse de l'Education Nationale.

- remonter au ministère à Paris la situation de nombreux établissements en lutte pour une sauvegarde de leurs moyens.

Tous les établissements peuvent y participer directement ou indirectement, en allant voir ci-dessous:

le blog du collège l'Estaque en lutte: http://estaque-engreve.blogspot.com/

l'adresse mail des doléances à leur transmettre (fichier type pdf): doleances.education.nationale@gmail.com

Vers une mobilisation d'ampleur nationale?...